Audit des pompes des immeubles de Toronto

Des audits des pompes font apparaître des bénéfices cachés au Canada
Des économies d'énergie grâce aux pompes

Dans la ville canadienne de Toronto, les besoins en énergie augmentent constamment. Le réseau électrique a atteint sa capacité maximale, les centrales électriques encouragent donc les habitants à économiser l'électricité.

Albert Payne, consultant projet senior, et Jennifer Grado, conseillère technique énergies, de chez Toronto Hydro, sont ici en discussion avec Feras Marish, responsable du développement commercial chez Grundfos.

PHOTO : Toronto Hydro et Grundfos ont commencé la chasse aux bénéfices cachés pouvant être réalisés sur le réseau d'électricité de la ville. Des économies importantes ont déjà été réalisées en remplaçant les pompes anciennes, surdimensionnées et inefficaces. Albert Payne, consultant projet senior, et Jennifer Grado, conseillère technique énergies, de chez Toronto Hydro, sont ici en discussion avec Feras Marish, responsable du développement commercial chez Grundfos.

Toronto est la cinquième plus grande ville d'Amérique du Nord, et l'une des villes du monde à la croissance la plus rapide. Sa population augmente de plus de 100,000 habitants chaque année, et l'agglomération du Grand Toronto (Greater Toronto Area) comprend 6 millions d'habitants. La consommation d'énergie devient ainsi un problème préoccupant.

La principale cause en est les grands immeubles récents. L'agglomération de Toronto comprend déjà 5,000 immeubles de toutes tailles, et des plans sont en cours pour construire 300 grands immeubles, dont 200 au centre-ville, dès cette année.

Nouveaux immeubles

PHOTO : Chantier de construction dans le centre-ville de Toronto.

Le changement grâce à des programmes d'incitation
Chez Toronto Hydro, l'un des plus importants fournisseurs d'énergie de la région, un programme complet d'incitation aux économies d'énergie a été mis en place afin d'aider les clients à gérer leur consommation d'énergie, explique Albert Payne, consultant projet senior chez Toronto Hydro :

« De nombreux clients ont terminé le remplacement de leur éclairage et recherchent désormais d'autres domaines offrant d'importantes économies potentielles. Et dans le cadre de cette recherche, les anciennes pompes de relevage des grands immeubles sont apparues comme un élément digne d'intérêt, alors qu'elles avaient été négligées jusque-là. Et c'est grâce à l'aide et à l'expertise de Grundfos, entre autre, que nous avons développé un programme d'audit afin de définir précisément les économies d'énergie potentielles », indique-t-il.

Les systèmes de pompage trop anciens, surdimensionnés et inefficaces sont à l'origine de 30% du total de l'énergie gaspillée. La solution la plus évidente est une modernisation complète des installations.

Des économies importantes
Toronto est la capitale de l'Ontario. Pour réduire la consommation d'électricité de toute la région de l'Ontario des 62 GWh nécessaires au cours des prochaines années, l'Ontario Power Authority souhaite remplacer des milliers de systèmes de pompage vieillissants.

« Afin d'encourager les propriétaires à remplacer les anciennes pompes par de nouvelles pompes à haut rendement, nous offrons jusqu'à 50% du coût total du projet. Mais pour pouvoir bénéficier de ce programme, nous exigeons un audit des pompes, et l'expertise de Grundfos a aidé certains candidats au cours de ce processus », explique Jennifer Grado, conseillère technique énergies chez Toronto Hydro.

C'est là que Grundfos intervient. Grundfos est actuellement le seul fabricant de pompes à proposer un programme d'audit spécifique aux pompes.

Focalisation sur les pompes de relevage
« Le programme Grundfos d'audit des pompes est focalisé sur les pompes de relevage, car il est bien connu que la capacité des anciennes pompes de relevage est de trois à dix fois supérieure aux besoins réels d'un immeuble donné, que ces pompes fonctionnent à vitesse constante et qu'elles sont en fin de vie au bout de quinze ans », explique Feras Marish, responsable du développement commercial et du programme Grundfos d'audit des pompes au Canada.

D'après Marish, certains immeubles gaspillent jusqu'à 15,000 dollars canadiens par an sur leur consommation d'énergie.

« La durée moyenne de rentabilisation est d'environ deux ans, mais j'ai vu des projets où cette durée pouvait être ramenée à six mois. Les incitations offertes contribuent également à rendre ces projets plus attractifs, avec des délais de rentabilisation courts et des économies d'énergie, et c'est ce qui a provoqué un déclic sur le marché », dit Feras Marish.

Grundfos a inspecté 45 systèmes de pompes de relevage sur une période de six mois. Les remplacements de pompe qui en ont découlé ont occasionné une baisse de la consommation d'énergie de plus de 2.5 millions de kilowatt heures (kWh) par an, soit plus de 300,000 dollars canadiens d'économies par an pour les propriétaires.


Grâce à l'aide et à l'expertise de Grundfos, nous avons développé un programme d'audit permettant de définir précisément les économies d'énergie potentielles.

Albert Payne, consultant projet senior chez Toronto Hydro

Feras Marish, responsable du développement commercial et du programme Grundfos d'audit des pompes au Canada.

PHOTO : Feras Marish, responsable du développement commercial et du programme Grundfos d'audit des pompes au Canada.





    Facebook Twitter LinkedIn Technorati