Mélange dans des réservoirs de boues activées

TOP_Process_tank_Drøsbro.JPGPHOTO : Le réservoir à processus biologique de Drøsbro est construit comme un réservoir de forme annulaire. L'apport vers le réservoir a lieu dans l'anneau intérieur jusqu'à la zone anaérobie. A partir de là, les eaux usées s'écoulent vers la zone anoxique via un déversoir de débordement avant d'entrer dans la zone aérobie dans l'anneau extérieur via un autre déversoir de débordement. La recirculation entre la zone aérobie et la zone anoxique est exécutée par une pompe à hélice horizontale à faible hauteur manométrique.
Article technique
TAB_1_Tank_model_(3)

Des économies d'énergie obtenues lors du mélange dans des réservoirs de boues activées

Lors de l'étude d'une installation d'épuration des eaux usées, des simulations de mécanique des fluides numérique (CFD) ont mis en évidence un potentiel d'économies d'énergie de plus de 50% pour le mélange de systèmes à flux horizontal. Pour le mélange submersible dans un réservoir de boues activées, ceci peut être réalisé en passant de mélangeurs à hélice de petit diamètre et à vitesse moyenne à des générateurs de courant à hélice de grand diamètre à faible vitesse sans modifier le champ d'écoulement dans le réservoir.

Les réservoirs de processus à débit non limité pouvaient facilement entraîner des économies d'énergie potentielles économiquement justifiées pouvant atteindre 50% en utilisant des accélérateurs de courant à hélice de grande diamètre à faible vitesse.

Cette étude était basée sur une analyse des domaines de débits utilisant la mécanique des fluides numérique. Le délai d'amortissement pour la mise en application du changement des accélérateurs de courant variera d'une installation à l'autre ; pour l'installation d'épuration des eaux usées de Drøsbo au Danemark, le délai d'amortissement s'est avéré être d'environ quatre ans. Par ailleurs, l'optimisation des accélérateurs de courant réduit les émissions de CO|s02/|s0 de manière considérable, ce qui réduit l'impact sur l'environnement.

A partir des résultats de cette étude, les réservoirs de processus à débit non limité pouvaient facilement entraîner des économies d'énergie éventuelles économiquement justifiées par l'utilisation d'accélérateurs de courant à hélice de grand diamètre à faible vitesse par comparaison aux mélangeurs à hélice de petit diamètre à vitesse moyenne, malgré le coût initial plus élevé d'un accélérateur de courant.

Lire l'article complet ici

Velocity-contour-flow-fields.jpg

PHOTO: Champs d'écoulement à profil de vitesse 0.3 m au-dessus du fond du réservoir.





    Facebook Twitter LinkedIn Technorati