Un client italien réduit ses pertes en eau de 30%

Analyse la qualité de l'eau dans le local technique de la station de pompage à Montodine, en Italie.Photo : Sergio Vicari, concepteur chez Padania Acque Gestione, analyse la qualité de l'eau dans le local technique de la station de pompage à Montodine, en Italie.
Une solution pour les eaux non facturées

LE CONTEXTE
 

À Montodine, en Italie, la compagnie des eaux gaspillait de l'eau et consommait beaucoup plus d'énergie que nécessaire sur son réseau de distribution local. Elle cherchait un moyen de réduire la pression globale et d'augmenter la performance de son installation.

Avec un réseau d'alimentation de 10,3 km, le système d'adduction d'eau de Montodine alimente 6.580 habitants et couvre les villes voisines de Credera, Moscazzano, Ripalta Arpina et Ripalta Guerina. Environ 275.000 kWh d'énergie sont consommés pour distribuer environ 670 000m³ chaque année.

Le système pompe l'eau depuis deux captages. Il comprend une station d'épuration avec des filtres pouvant supporter une pression de 180 m³/h, deux réservoirs de stockage en béton armé de 240 m³ chacun, et deux groupes de surpression pilotés par des unités MPC avec un convertisseur de fréquence externe pour chaque pompe.

L'exploitant du réseau d'adduction d'eau de Montodine est Padania Acque Gestione S.p.A. ll s'agit d'une coentreprise appartenant aux municipalités et au gouvernement de la province de Crémone. Elle alimente 330.000 habitants, de 111 villes, avec 30 millions de m³ d'eau par an.

« Padania Acque Gestione cherche constamment à améliorer la performance, et cela passe notamment par l'utilisation des pompes Grundfos », explique Sergio Vicari, concepteur chez Padania Acque Gestione. « Plus de 300 pompes de surface sont des pompes verticales Grundfos CR de différentes puissances. Elles sont régulées par des unités Grundfos équipées de convertisseurs de fréquence externes. Elles suivent le rythme de l'évolution technologique au fil des années, allant des premières unités Hydro 2000 aux dernières unités MPC. »
 

PHOTO : le régulateur a réduit la pression globale de 6 à 3,0-4,2 bars.

Le principal souci sur ce réseau d'adduction d'eau était lié à la pression d'alimentation. L'une des villes raccordées récemment au réseau, Ripalta Guerina, a signalé un problème à Padania Acque Gestione. Certaines parties du réseau de la ville étaient constituées de canalisations de plus faible diamètre, il n'était donc pas possible de réduire la pression dans les canalisations en fonction du débit fourni. Cette opération est généralement pilotée par les unités MPC.

Le rendement global de l'installation n'était donc pas très bon. L'objectif de Padania Acque Gestione était de surmonter ce problème et d'augmenter le rendement du système.

LA SOLUTION
 

Après de nombreuses discussions, les ingénieurs Grundfos ont trouvé une solution basée sur le régulateur de distribution basée sur la demande Grundfos.

Des transducteurs de pression, connus sous le nom d’unités XiLog, situés en bout de réseau, permettent de mesurer les valeurs de pression qui sont ensuite envoyées au régulateur de distribution basée sur la demande par l'intermédiaire d'un réseau GSM. Le régulateur assure une pression optimale et, en augmentant et diminuant progressivement la pression, évite les changements brutaux dans les canalisations, et donc les coups de bélier et les pertes en eau.

Sergio Vicari décrit la solution de la manière suivante : « L'unité XiLog était installée à une extrêmité du réseau de Ripalta Guerina, tandis que le régulateur de distribution basée sur la demande était installé à Montodine, sur l'unité Hydro MPC qui commande 4 pompes CR 64-3-1 15 kW. Nous avons choisi cette solution parce que Grundfos a pris le temps d'expliquer les avantages du régulateur de distribution basée sur la demande et nous a montré comment il pouvait augmenter le rendement de l'installation. »

PHOTO : Mauro Busseti contrôle le capteur XiLog en bout de réseau à Ripalta Guerina. La capteur surveille la pression d'eau et envoie l'information au régulateur de distribution basée sur la demande à Montodine, assurant une pression optimale en temps réel et selon les besoins.

LE RÉSULTAT

Après environ trois mois de tests, les résultats sont très encourageants, et Padania Acque Gestione se dit très satisfaite. Pour assurer une pression optimale sur la charge en bout de réseau, la pression de départ, qui était auparavant maintenue à environ 6,0 bar, a été automatiquement réduite par le système pour passer à une valeur moyenne de 4,2 bar, et des pics de 5,3 bar. La pression enregistrée en bout de réseau par l'unité XiLog est restée stable, à environ 3,0 bar, sans aucune baisse du service aux utilisateurs. En parallèle, le rendement global de l'installation a augmenté, passant d'environ 0,4 kWh par m³ à la valeur actuelle de 0,34 kWh par m³.

Grâce au nouveau régulateur, les économies annuelles sont estimées à environ 47 000 kWh, soit environ 7 500 euros par an, ce qui correspond à une baisse de 17 % sur l'année.

En se fondant sur une évaluation initiale basée sur le débit minimal nocturne, Grundfos estime la réduction des pertes en eau à environ 25 000 m³ par an, ce qui correspond à une réduction d'environ 30 % des pertes totales de ce réseau de distribution.

Padania espère réduire encore la pression à 2,5 bar en bout de réseau grâce à l'installation d'une deuxième unité XiLog dans un autre secteur du réseau.

Après trois mois d'essais, Padania Acque Gestione a réduit la pression globale dans l'installation sans réduction du service aux utilisateurs. Le rendement global de l'installation a augmenté, avec des économies prévues à hauteur de 47 000 kWh, soit 17 % de baisse. Grundfos estime également la réduction des pertes en eau annuelles dans le réseau à 30 %. Cliquez ici (site en anglais) pour de plus d'informations sur le système Grundfos de distribution basée sur la demande.

PHOTO : Mauro Busseti inspecte l'eau du captage de Montodine.




    Facebook Twitter LinkedIn Technorati