Bruxelles fait le ménage dans ses eaux usées

Overview_TEXT

Vue d'ensemble

La Senne : d’un égout à ciel ouvert à une rivière pleine de vie

BRUXELLES, BELGIQUE : Jusqu’à peu, la Senne, petite rivière qui coule sous Bruxelles, avait la fâcheuse réputation d’être l’égout « naturel » de la ville. Au cours du 11ème siècle, toutes sortes d’industries liées à l’eau – tels que les tanneries, les brasseries et les papeteries – établies à Brucsella (« un coin dans les marais ») profitaient des eaux de la Senne mais malheureusement y rejetaient aussi leurs effluents. En février 1867, lorsque les travaux d’ingénierie ont débuté, la situation dans le centre-ville était catastrophique. Ces travaux impliquaient la couverture de la rivière, qui n’était rien de plus qu’un égout à ciel ouvert, afin de se débarrasser des odeurs nauséabondes et de donner à la ville une apparence plus reluisante. Bien entendu, on ne pouvait pas attendre d’une telle solution qu’elle soit conforme aux normes actuelles. La gestion des eaux usées à Bruxelles devenait de plus en plus archaïque et comme elle ne remplissait pas les conditions dictées par les directives européennes, une vraie solution s’imposait. Cette ville, avec son million d’habitants et ses 340 000 banlieusards, était une des dernières capitales à ne pas bénéficier d’une installation de purification d’eau satisfaisante.

Le contexte
Bruxelles installe des systèmes d’assainissement appropriés. Eté 2000, mise en route de la station d’épuration Bruxelles-Sud, conçue pour traiter 400 000 équivalents-habitants. Elle collecte les eaux usées générées par les agglomérations situées au sud de Bruxelles. A l’heure actuelle, une seconde station d’épuration est en cours de construction au nord de Bruxelles. Connue sous le nom de Bruxelles-Nord, cette station de grande envergure traitera les effluents de la ville et des agglomérations du nord. Construite à l’endroit où le voûtement de la Senne refait surface après son confinement en sous-sol, la station d’épuration Bruxelles-Nord est conçue pour traiter 1 100 000 équivalents-habitants et doit être mise en service courant automne 2006. Le design et la construction ont été confiés à AQUIRIS un consortium de sociétés dirigé par Veolia Water, leader mondialement connu pour ses prestations liées à l’eau et ses systèmes de traitement.

Les travaux de construction ont débuté en 2002 et progressent selon le calendrier prévu.
Pour plus de détails à propos des travaux de construction, qui vont du creusement de tunnels à la construction d’une structure moderne recouverte de verre dans un environnement paysagé, rendez-vous sur le site web du projet. Jetez un œil aux bacs de décantation à deux étages – ils sont assez impressionnants !

La solution Grundfos
Un projet d’une telle ampleur impose des exigences qualitatives strictes à tous les fournisseurs. Grundfos a été choisi pour fournir l’équipement essentiel de traitement des eaux usées en raison de son expérience, de son niveau élevé de compétence et de son savoir-faire technologique très étendu. La flexibilité des équipes d’ingénieurs Grundfos et la gamme de produits étaient également des atouts qui ont fait la différence face à la concurrence. Grundfos a été mandaté pour fournir un total de 12 pompes d’assainissement 200 kW ainsi que 36 agitateurs (7,5Kw) et 48 accélérateurs de courant (6kW). La livraison est prévue courant 2005. « Nous sommes ravis d’avoir apporté notre contribution au projet de la station de Bruxelles-Nord, que ce soit par nos produits ou par notre expertise », dit M Léo Andersen, Directeur des Produits d’Assainissement chez Grundfos. « Notre implication reflète la confiance des entrepreneurs dans les produits Grundfos. Cela montre aussi la capacité de Grundfos à fournir une gamme complète de produits d’assainissement – de la plus petite à la plus grande pompe, des puits, des mélangeurs, des systèmes de surveillance et de contrôle… Nous sommes impatients de voir la station de Bruxelles finie et en opération, et de participer à beaucoup d’autres projets de cette envergure. » Grundfos a aussi été choisie pour fournir une technologie de pompes pour l’adduction d’eau et le chauffage pour la station de Bruxelles-Nord, ce qui consiste en trois gros systèmes de surpression assortis de tous les contrôles et accessoires pour l’adduction d’eau ainsi que les pompes nécessaires à un système de chauffage et de refroidissement efficace. Ces dernières appartiennent aux gammes de pompes en ligne monocellulaires TPD et TPE de Grundfos.

Le résultat
Lorsque toute cette technologie sera en place, Bruxelles ne sera plus à la traîne par rapport aux normes européennes. La station d’épuration Bruxelles-Nord répondra aux exigences les plus strictes en matière d’environnement et au final, la vie reprendra son cours dans la Senne.






    Facebook Twitter LinkedIn Technorati

Thème :

Eaux usées

Localisation :

Bruxelles

Société :

AQUIRIS

Domaine de l’assainissement

  • 13 pompes d’assainissement immergées 200 kW, montées en tubes, de type S3 2008 E7 (12 en activité, 1 en back-up)
  • 36 agitateurs, 7.5 kW, type AMG.75.58.336
  • 48 accélérateurs de courant, 6 kW, type AFG.60.260.58
  • Applications d’adduction d’eau et de chauffage
  • 3 jeux de gros systèmes de surpression, avec leurs contrôles et accessoires
  • Toutes les pompes de chauffage et de refroidissement (total approximatif de 24 pompes en ligne TPD et TPE)
Contacts_TEXT

Contact

Si vous avez besoin d'une solution identique, contactez-nous pour de plus amples informations

Téléphone

04 74 82 15 15

Télécopie

04 74 95 58 32

Contact

Si vous avez besoin d'une solution identique, contactez-nous pour de plus amples informations

Téléphone

04 74 82 15 15

Télécopie

04 74 95 58 32