L'eau est l'affaire de tous

27/04/2020

Nous, les entreprises soussignées, sommes aux côtés des 375 000 citoyens européens qui ont demandé aux gouvernements de l'UE et à la Commission européenne de préserver la directive-cadre sur l'eau de l'Union européenne dans sa forme actuelle, comme le préconise la campagne #ProtectWater.

La directive-cadre sur l'eau est la loi fondamentale pour garantir la protection et la restauration des écosystèmes d'eau douce en Europe et la gestion durable de l'eau, afin de contribuer pleinement à la réalisation des objectifs de développement durable. Cette loi a fourni un cadre réglementaire stable et a encouragé une action collective de gestion de l'eau dans les bassins hydrologiques de toute l'UE.

L'eau douce est une ressource unique qui est non seulement essentielle à la stabilité, à la prospérité et à la paix en Europe, mais aussi au fonctionnement des entreprises et à un environnement naturel sain. La pandémie de coronavirus a mis à rude épreuve nombre de nos sociétés et activités, renforçant, entre autres, notre dépendance totale vis-à-vis de notre milieu naturel, y compris l'eau. En tant que principe d’hygiène, composante indispensable de l'activité économique et élément primaire de nos paysages et écosystèmes, l'eau est une ressource naturelle vitale que nous devons protéger et dont l'accès doit être garanti à tous.

La nécessité de protéger et de restaurer les écosystèmes d'eau douce, la source de l’eau que nous buvons, et de saisir le potentiel d'une gestion durable et efficace de l'eau, n'a jamais été aussi grande. Depuis 1970, on a constaté un déclin alarmant de 83 % des réserves d'eau douce, des millions de personnes sont menacées à l'échelle mondiale par la pénurie et la pollution de l'eau, et des milliards d'euros sont perdus par les investisseurs, les entreprises et les municipalités en raison des risques liés à l'eau. L'Europe n'échappe pas à cette tendance : à titre d'exemple, plus de 10 millions de personnes vivent dans des zones à risque de crues extrêmes uniquement le long du Rhin, et on estime les dégâts potentiels des inondations dans cette région à 165 milliards d'euros.

La sécheresse qui a sévi en Europe l'été dernier a montré à quel point nos écosystèmes, nos systèmes alimentaires et nos activités économiques sont vulnérables au changement climatique. Les inondations, les incendies de forêt et le stress hydrique ne feront qu'augmenter à l'avenir, avec des conséquences importantes pour les entreprises également. Seules une gestion saine de l'eau et la protection et la restauration des écosystèmes d'eau douce peuvent réduire ces risques.

Cependant, uniquement 40 % des rivières, lacs et marécages européens sont actuellement en bonne santé et fournissent pleinement les services écosystémiques dont nous dépendons tous. Malgré les efforts déployés par les gouvernements, les entreprises et les communautés, il reste beaucoup à faire pour protéger et restaurer tous les cours européens d'ici 2027, comme le prévoit la directive-cadre sur l'eau de l'UE.

La législation européenne sur l'eau offre des possibilités importantes aux entreprises, allant de l'innovation technologique dans le domaine de l'eau à 26 % de la valeur ajoutée de l'UE générée par les secteurs économiques qui dépendent fortement de l'eau en quantité et/ou en qualité suffisantes. Ces mêmes secteurs représentent également 44 millions d'emplois.

Depuis l'adoption de la directive-cadre sur l'eau en 2000, l'UE dispose d'un ensemble de réglementations pour la protection et la promotion d'une gestion durable des eaux de surface et des eaux souterraines. Elle a servi de cadre réglementaire stable qui améliore la gestion, y compris pour les entreprises, celles qui dépendent de l'eau propre comme celles qui ont besoin de la stabilité sociale et environnementale que procurent des rivières en bonne santé. Parce que la directive répartit les responsabilités entre les utilisateurs de l'eau et encourage la participation du public et des parties prenantes à la gestion de l'eau, elle a favorisé la mobilisation des entreprises autour d'une action collective dans les bassins hydrologiques et l'engagement dans la gestion de l'eau afin d'assurer une planification efficace et des améliorations réelles pour l'environnement. Elle a contribué à la collecte de données sur la situation des bassins hydrologiques dans toute l'Europe, ce qui permet aux entreprises de mieux définir et planifier leurs activités.

Le modèle de gestion fourni par la directive-cadre sur l'eau a inspiré plusieurs pays hors Union européenne, tels que l'Inde et la Chine, à adopter des principes similaires dans leur législation. Pour maintenir sa crédibilité à l'échelle mondiale, l'UE ne peut pas affaiblir les dispositions légales actuelles et doit veiller à ce que ses objectifs soient atteints dans l'intérêt des populations et de la nature.

AquaFed
Aqualia
Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux
The Coca-Cola Company
Coca-Cola European Partners
Coca-Cola Hellenic Bottling Company
Dupont Water Solutions
Ecolab
European Alliance to Save Energy (EU-ASE)
European Fishing Tackle Trade Association
European Outdoor Conservation Association
Greencore
Grundfos
H&M Group
Heineken
Knauf Insulation
Kyoto Club
NVP Energy Solutions
Suez
Veolia
WAKEcup Global
Water Europe
Xylem

L'eau, l'affaire de tous