Initiatives en faveur de l’environnement

Environmental initiatives

Nous mettons en place, analysons et améliorons en permanence tous les segments de notre activité, qu'il s'agisse de réduire notre consommation d'énergie et d'eau, de diminuer nos déchets ou de veiller à ce que nous utilisions des matériaux recyclables.

Nous encourageons les investissements qui favorisent le développement durable et nous surveillons de près les performances environnementales de toutes nos sociétés de production.

De nombreuses actions à travers le monde nous animent. Plus localement, en France, Grundfos s'engage pour le climat en plantant des arbres dans deux régions : Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes. Restaurons l'environnement et protégeons notre climat et notre biodiversité! Grâce à cette action Grundfos France s'engage pour restaurer des forêts touchées après des incendies, des tempêtes... et contribue ainsi à réduire l'empreinte écologique

Je plante, tu plantes, nous plantons...
Nouvelle-Aquitaine Plantons pour la forêt des Landes
Nouvelle-Aquitaine Plantons pour la forêt des Landes

Nouvelle-Aquitaine Plantons pour la forêt des Landes 

Avec plus d’un million d’hectares, le massif des Landes de Gascogne est la plus grande forêt de France et l’une des plus grandes d’Europe. L’essentiel de ce massif est constitué de pins maritimes plantés par l’homme, à partir du XVIIIe siècle.Sinistrée par les tempêtes de 1999 et de 2009, la forêt a connu en juillet 2015 un gigantesque incendie qui a décimé près de 580 hectares de forêt non loin du Bassin d’Arcachon. Ce fut l’incendie le plus important de l’été 2015 pour la France, laissant la forêt dans un état critique, notamment pour la biodiversité locale. 

Le projet vise à reboiser les surfaces brûlées afin de recréer une surface arborée en bon état sanitaire avant que d’autres espèces ne viennent coloniser l’espace. La plantation a également pour objectif de restaurer le paysage d’antan et de reconstituer un couvert végétal équilibré, propice au retour de la biodiversité locale.

Contribution:

- Protection de la biodiversité par la restauration des milieux (faune et flore habituelles des zones boisées).

- Préservation de la qualité des sols et lutte contre le risque important d'érosion.consécutif à l'augmentation du ruissellement sur un sol dénudé.

- Lutte contre le changement climatique par la création de puits carbone.

- Favoriser le développement économique de la filière bois.

 

 

 

 

 

 

Auvergne-Rhône-Alpes Plantons pour soutenir une agriculture durable et responsable 

En Rhône-Alpes, les haies et arbres champêtres ont progressivement disparu du territoire régional. Le remembrement (regroupement de parcelles agricoles pour en former de plus grandes) et la mécanisation de l’agriculture dans les années 60 à 90 ont redessiné le parcellaire agricole pour permettre de meilleures conditions d’exploitation mais ont aussi éliminé de manière trop systématique les éléments du paysage traditionnel (haies, murets, talus…). 

La société a réalisé depuis que ces éléments naturels présentent des intérêts majeurs pour respecter les grands équilibres écologiques et agronomiques. Des exploitants agricoles conscients de ces intérêts et soucieux de développer une agriculture durable souhaitent aujourd’hui réintroduire les arbres dans leurs champs et prés.

Impulsé par l’association Union des Forêts et des Haies Auvergne-Rhône-Alpes, le  projet vise à réintroduire l’arbre paysan dans plusieurs exploitations agricoles (Cantal, Drôme, Ardèche, Isère) et amorcer un changement des pratiques, à l’échelle du territoire, en conciliant production, environnement, et pérennisation des exploitations.

Plantés en lignes parallèles au milieu des cultures, ou bien en bordure des parcelles, les arbres participent à la production agricole, à la protection des cultures et des troupeaux, à la qualité de l’eau, à la fertilité du sol, au déploiement de la biodiversité

Contribution:

- Protection des sols en réduisant l’érosion éolienne et hydrique tout en apportant de la matière organique afin d’améliorer la structure et la diversité des microorganismes du sol.

- Protection de l’eau en réduisant la pollution diffuse, notamment en nitrates.

- Restauration de la biodiversité locale par la création de corridors écologiques.

- Amélioration des performances agricoles et meilleure résistance du système agricole aux changements climatiques.

 

Global engagement